Plafond carte bancaire : comment éviter le blocage de votre carte bleue

Tout le monde ne le sait pas, mais si votre carte bancaire refuse de fonctionner à un distributeur de billets ou dans un commerce, c’est peut-être parce que vous avez dépassé son plafonnement. En effet, même si votre solde est positif, votre carte peut être bloquée si vous avez tiré trop d’argent liquide ou réalisé des opérations trop élevées sur une période donnée et fixée par votre contrat bancaire.

Comment sont fixés les plafonds de carte bancaire et comment éviter un tel blocage ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article.

Comment sont fixés les plafonds bancaires ?

Le plafonnement de votre carte bancaire découle toujours d’un accord entre vous et votre conseiller. En effet, il doit correspondre à vos habitudes, et vos besoins financiers. Le type de carte bleue que vous allez choisir va également influer sur le plafond de votre carte bancaire, qui sera différent en fonction de l’opération que vous allez réaliser. Vous aurez en effet une limite différente pour les retraits en liquide, mais aussi les paiements par carte bleue. Il existe également parfois un plafonnement spécifique pour vos retraits à l’étranger.

Comment éviter que sa carte bleue ne soit bloquée ?

Selon votre carte bleue, le plafonnement pour les retraits au distributeur sera fixé dans votre contrat et peut varier de 500 euros à 1 500 euros. Il est généralement fixé sur une période d’une semaine (ou 7 jours glissants), votre puce électronique retraçant l’historique de vos retraits de liquide sur les 6 jours précédents. Si vous avez tiré plus que la somme autorisée par votre plafond carte bleue, votre opération sera rejetée.

Pour les paiements classiques, les plafonnements imposés par votre carte bancaire vont varier de 2 000 à 3 000 euros. Cette somme est généralement étalée sur une période d’un mois. Si vous avez dépassé la somme autorisé, le central bancaire du commerçant chez qui vous souhaitez réaliser votre paiement interrogera votre banque, et le paiement sera uniquement autorisé si le solde de votre compte le permet.

La personnalisation de votre plafond carte bleue

Si le fonctionnement par plafond de votre carte bleue peut vous paraître un peu arbitraire, sachez que vous pouvez à tout moment le changer, en en discutant avec votre banquier qui vous aidera à le personnaliser selon vos besoins et votre situation actuelle.

Il vous permettra en effet de le limiter à une période donnée si vous avez prévu un achat important, le fixer sur une durée indéterminée si votre plafond actuel est trop bas, mais aussi modifier son montant si votre carte est trop régulièrement bloquée après un dépassement. Il faudra pour cela prendre rendez-vous avec votre conseiller personnel, qui pourra effectuer ce changement de manière temporaire ou définitive. En cas d’urgence, vous pouvez la communiquer par téléphone, puis envoyer une confirmation écrite.

Comment éviter de le dépasser ?

Le meilleur moyen d’éviter que votre carte ne soit bloquée et que vous vous retrouviez dans l’incapacité de sortir du liquide ou de réaliser un paiement, est bien sûr de ne pas dépasser votre plafond carte bleue. Si vous en avez oublié le montant, commencez par consulter votre conseiller ou votre contrat. Vous pouvez également gérer votre carte bancaire par vous-même en vous rendant sur votre espace client virtuel ou l’application de votre banque. Certaines vous permettront d’y changer vos plafonds de manière temporaire, ou d’activer le paiement sans contact, par exemple.

Pensez-y avant de partir en voyage à l’étranger, car vous aurez certainement besoin de tirer des montants plus importants en liquide. Il est donc pertinent de modifier temporairement votre plafond, en prenant rendez-vous avec votre banquier.

Si votre plafond est tout simplement trop faible, et ne correspond plus à la réalité de vos besoins quotidiens, vous pouvez vous arranger avec votre banque afin de le modifier. Prévenez votre conseiller quelques jours à l’avance (pour un achat important) et prévoyez des frais supplémentaires pour une modification durable de votre plafonnement à la hausse.

Assurez-vous également régulièrement que votre compte soit suffisamment approvisionné. Pour un débit immédiat, la provision doit être disponible sur votre compte au moment précis ou vous ordonnerez le paiement ou le retrait. Pour un débit différé, le solde doit être suffisant au moment du paiement (hebdomadaire ou mensuel). Dans le cas contraire, vous devez disposer d’une autorisation de découvert qui autorisera de facto l’opération.

Changez de carte bleue

Si vous en avez assez d’être limité dans vos opérations bancaires par le plafond de votre carte bleue, vous pouvez tout simplement passer à une offre « haut de gamme » (une carte gold ou black, par exemple), qui vous débloquera des montants plus élevés. C’est une bonne solution sur le long terme si vous avez des besoins en liquidité importants. Ces cartes sont en effet sensiblement plus onéreuses, donc pesez le pour et le contre avant d’opter pour cette option.

Autre option : la carte à autorisation systématique qui vérifiera le solde de votre compte avant d’autoriser tout retrait ou paiement avec votre carte bleue. Cela vous évitera les dépassements et agio que cela peut entrainer.

Que se passe-t-il si vous dépassez votre plafond carte bancaire ?

Comment sont fixés les plafonds bancairesSi malgré toutes ces précautions, il vous arrive de dépasser le plafond de votre carte bancaire, attendez-vous à ce que votre demande de retrait ou votre paiement soit tout simplement refusé. Dans le second cas, et si vous réalisez cette opération durant les horaires d’ouverture de votre établissement bancaire, le terminal du commerçant pourra envoyer une autorisation de laisser passer pour votre paiement. Dans le doute, prévoyez votre carnet de chèques !

Comparatif des plafonnements proposés

Si les plafonds de votre carte bancaire vous donnent des urticaires, ou que vous trouvez votre banque trop restrictive, vous avez parfaitement le droit d’en changer. Sachez que chaque établissement bancaire propose ses propres plafonnements.

Pour les cartes de retrait

Idéale pour les budgets serrés, puisqu’elle coûte relativement peu cher, la carte de retrait ne permet pas les paiements par carte bleue chez les commerçants.

  • La moyenne du plafond autorisé pour ce type de carte bancaire est 500 euros sur 7 jours glissants : chez la Banque Postale, le Crédit mutuel (un plafond quotidien uniquement dans les distributeurs agréés).
  • D’autres sont un peu moins généreuses : le Crédit Agricole et la Caisse d’Epargne (300 euros sur 7 jours),
  • Et pour les plus dépensiers, mieux vaut vous tourner vers la Société Générale, qui autorise un plafond de 3050 euros sur 7 jours glissants, 460 euros par jour dans les distributeurs agréés, et 300 euros dans tous les autres distributeurs.

Les cartes à autorisation systématique

Si vous êtes un adepte du découvert, mieux vaut opter pour cette carte qui demandera systématiquement à vérifier votre solde avant d’autoriser toute opération. Le petit inconvénient est que votre carte sera refusée aux péages et dans les stations essence. Elle vous permettra néanmoins de tirer du liquide et de payer avec votre carte chez les commerçants. Voici les offres principales :

  • La Banque Postale : plafond de 800 euros sur 7 jours glissants dans les distributeurs agréés, et 300 pour les paiements.
  • Crédit agricole : plafond de 300 euros pour les retraits et 750 euros pour les paiements ;
  • La Caisse d’Epargne : plafonnement de 500 euros dans les distributeurs agréés (et 300 chez les concurrents). Pour les paiements, le plafond est de 2 400 euros mensuels.
  • BNP Paribas : Plafond de 450 euros sur 7 jours pour les retraits et de 2 400 euros pour les paiements.

Les cartes classiques

Une carte bleue plus souple et qui vous coûtera bien moins chère que sa version premium.

  • Les banques les plus généreuses en la matière sont la banque postale ( 1 000 euros pour les retraits dans ses distributeurs et 3 000 pour les paiements) et le Crédit Agricole (1 500 pour les retraits et 3 050 pour les paiements).
  • Les plafonds seront nettement plus bas chez leurs concurrentes : 300 euros sur 7 jours pour les retraits et 2 400 euros pour les paiements à la Caisse d’Epargne ou encore 400 euros pour les retraits et 2 500 pour les paiements à la BNP Paribas.

Les cartes Premium

Si vos revenus le permettent et que vos besoins le justifient, vous pouvez opter pour une carte Premium, dont les plafonnements seront beaucoup plus élevés. Comptez 1 500 pour les retraits et 8 000 pour les paiements à la Banque Postale, 1 500 pour les retraits et 7 700 pour la Caisse d’Epargne, ou encore 2 000 pour les retraits et 8 000 pour les paiements si vous prenez la carte Visa Premier de la BNP Paribas.

Plafond carte bancaire : comment est-il fixer et peut-on le changer ?

Commenter