Comparatif frais bancaires : quelle est la banque la moins chère de France ?

Saviez-vous que l’on paye en moyenne 195 euros de frais bancaires chaque année ? Si cette somme connait des écarts très importants d’un établissement bancaire à l’autre, cela reste un montant important, que peu de français évaluent à sa pleine valeur. En effet, ces 195 euros ne vous sont pas débités en une seule fois, mais après certaines opérations bancaires ou tous les mois selon les frais de gestion appliqués par votre banque.

Frais sur les retraits dans une autre banque que la vôtre, opération à l’étranger, mensualités de votre carte de crédit Premium, ou agios suite à un dépassement de votre autorisation de découvert…. Tous ces frais bancaires peuvent peser lourd sur la balance. Et il est naturel que vous cherchiez la banque dans laquelle ces derniers seront les plus faibles.

Dans cet article, nous vous proposons des outils pour comparer les frais bancaires des principales banques françaises. Nous vous aiderons également à trouver l’établissement qui vous coûtera le moins cher, sur le long terme. Et nous vous expliquerons comment en changer si nécessaire.

Comparer les frais bancaires avec le comparateur du gouvernement

Comparer les frais bancaires est devenue une mission d’utilité publique il y a quelques années. Si de nombreux sites et entreprises privées proposaient déjà ce service, le gouvernement français a pris les choses en main depuis 2016. En effet, vous pouvez désormais compter sur un comparateur de frais bancaires publics, qui répertorie plus de 15 catégories de tarifs.

Combien paye-t-on de frais bancaires par an ?

Vous pourrez ainsi comparer jusqu’à 4 établissements bancaires simultanément, aussi bien des banques traditionnelles qu’en ligne afin de déterminer laquelle vous coûtera le moins chère. Le comparateur du gouvernement met également à la disposition du consommateur français des outils de simulation de retraits dans et hors zone euros. Mais aussi des opérations moins courantes comme le passage d’un ordre boursier.

Cet outil a pour principal objectif d’assurer une meilleure transparence des grilles tarifaires des banques. Mieux informés, les français pourront prendre des décisions qui auront des répercussions positives sur leur budget, et leurs relations avec leur banque. En effet, les hausses sauvages qui avaient été observé d’une année à l’autre avait exaspéré la société civile et conduit à des actions collectives d’association de consommateur.

Comparer les frais bancaires encourage également la mobilité des français. En effet, si les tarifs de votre banque actuelle sont trop importants, vous pourrez très facilement en changer. Nous vous expliquons la démarche à suivre un peu plus bas.

Comment trouver une banque pas chère ?

Lorsque vous vous lancez dans la démarche de comparer les tarifs bancaires, votre but est généralement de trouver la banque la moins chère possible. En réalité, c’est un peu plus compliqué que cela car vous devez tenir compte de vos besoins bancaires. Voici les points que vous devez identifier avant d’utiliser un comparateur de frais bancaire.

Quels sont vos besoins bancaires ?

Avant de comparer les tarifs bancaires, vous devez déterminer quelles sont les opérations que vous êtes le plus susceptible de réaliser de manière régulière. Analyser votre comportement bancaire consistera à vous poser des questions comme :

  • Dans quel distributeurs est-ce que je fais habituellement mes retraits ?
  • Est-ce que je voyage régulièrement ?
  • Ai-je pour habitude de me rendre en agence (pour déposer de l’argent liquide ou des chèques) ?
  • M’arrive-t-il d’être dans le rouge (une fois par mois/plusieurs fois par an) ?
  • Ai-je besoin d’une carte bancaire classique ou premium ?

Une fois que vous aurez mieux compris quels sont vos besoins, vous pourrez cibler, et comparer, les frais bancaires que vous risquez de payer le plus.

Tenez compte des conditions d’éligibilité

Avant de commencer à comparer les tarifs bancaires, ou vous intéresser à un établissement proposant une grille tarifaire très avantageuse, vérifiez que vous remplissez bien les conditions d’éligibilité de cette dernière. En effet, certains établissements, en particulier les banques en ligne, imposent des conditions de revenus à leurs nouveaux clients.

Par exemple, un pure player comme BforBank peut proposer une offre attractive, notamment avec une carte bancaire gratuite. Or, cette dernière n’est en réalité disponible que pour les clients pouvant justifier d’un salaire d’au moins 1 200 euros par mois. Si ce n’est pas votre cas, son prix sera nettement plus élevé. Ou votre dossier sera tout simplement refusé.

Connaissez vos droits

En tant que client d’une banque, vous avez des droits. Et il est important de les connaître afin de ne pas payer des frais bancaires qui seraient non seulement trop élevés… Mais aussi complètement illégaux. Depuis quelques années, la loi encadre en effet les tarifs bancaires en les plafonnant.

Comparatif frais bancaire : choisir la banque la moins chère pour vous.

Votre banque ne pourra donc pas vous prélever au delà d’une certaine somme (8 euros par incident), et un certain nombre de fois par mois. Tenez compte de ces informations lorsque vous comparerez les frais bancaires des banques traditionnelles ou en ligne.

Faut-il prendre un pack ?

Lorsque vous allez comparer les grilles tarifaires des différentes banques françaises, vous allez être confronté à deux tarifs distincts :

  • les tarifs bancaires uniques ;
  • les offres groupées de service.

Les packs de frais bancaires sont le plus souvent proposés par les banques classiques. Il s’agit le plus souvent d’opérations marketing présentant un regroupement de services à des frais plus avantageux.

Attention cependant, car ce package sera uniquement intéressant s’il correspond réellement à vos habitudes et vos besoins bancaires. Prenez également bien le temps de comparer les tarifs unitaires et ceux des package afin de vous assurer que vous faites bien une bonne affaire.

Notre conseil : privilégiez toujours les banques qui vous proposeront de composer votre pack de services vous-même. C’est le cas notamment de la banque LCL, qui propose une formule à la carte très avantageuse.

Quels sont les trois banques avec les frais bancaires les plus faibles ?

Maintenant que vous connaissez les critères à prendre en considération, et les meilleurs outils pour comparer les frais bancaires, passant à notre top 3 des banques les moins chères.

De manière générale, vous devez bien comprendre que les banques en ligne sont TOUJOURS plus accessibles financièrement que les établissements bancaires traditionnels. En moyenne, leur grille tarifaire sera entre trois et 5 fois moins onéreuse qu’une banque classique. Pourquoi ? Tout simplement car les frais que ces banques numériques doivent payer chaque mois sont beaucoup moins important. Pas de réseau d’agence, moins de personnel… Cela se ressent directement sur vos frais bancaires.

Et la grande majorité d’entre eux proposent l’ouverture en ligne gratuite d’un compte. Pas de frais de gestion, ni de commission d’intervention, carte bancaire gratuite, etc. C’est le principal argument avancé par les pure players pour encourager les français à se tourner vers le tout numérique.

Attention cependant, car ce ne sera pas forcément le choix le plus évident pour vous. Comme nous l’avons vu plus haut, selon vos habitudes bancaires, vous pouvez préférer une banque traditionnelle vous proposant un réseau d’agence et des conseillers physiques plus présents.

Mais si gérer votre argent depuis votre espace client en ligne ne vous pose pas problème, voici les 3 banques en ligne avec les frais bancaires les plus faibles.

1# – Hello Bank

Hello Bank, comme nous l’avons vérifié, est certainement la banque en ligne avec les frais bancaires les plus bas en 2019. Ce pure player, qui vous permet d’ouvrir un compte en quelques clics seulement et facilite grandement la gestion de vos finances a aussi une grille tarifaire très avantageuse. Voici ce à quoi vous pouvez vous attendre en devenant client de Hello Bank

La gestion de vos comptes :

Suivi de vos comptes et gestion de vos opérations sur Internet : gratuit
Alerte SMS sur le solde de votre compte : gratuit
Frais de tenue de compte : gratuit
Assurance en cas de perte ou de vol de vos moyens de paiement : 26,50 euros par an.

Votre carte bancaire (cotisations annuelles) :

Diminuer ses frais bancaires ?Visa Classic : gratuit si vous touchez au moins 1 000 euros par mois ;
Visa Premier : gratuit si vous touchez au moins 1 800 euros par mois ;
Pour la Visa Infinite : 240 euros ;
Visa Electron ou V-Pay : gratuit si vous avez au moins 5 000 euros sur votre compte en banque
Seconde carte pour un compte joint : gratuit sans condition

Vos opérations bancaires (retraits, virements et prélèvements) :

Retrait en zone euro dans une autre banque : gratuit ;
Retrait hors zone euro : commission de 2 % ;
Virement occasionnel (par Internet) : gratuit
Virement permanent (par Internet (gratuit) ;
Mise en place d’un prélèvement automatique : gratuit ;
Révocation d’un prélèvement automatique : gratuit ;
Frais d’opposition : gratuit.

Vos incidents de paiement et irrégularités sur le compte :

Commission d’intervention: gratuit ;
Chèque sans provision :14 euros pour la lettre d’information, puis 30 euros pour un chèque de moins de 50 euros, et 50 euros pour un chèque de plus de 50 euros ;
Autre paiement sans provision ; 20 euros ;
Frais de retour NPAI :18 euros ;
Interdiction bancaire : 33,50 euros.

>> Voir les offres que vous réserve le N°1, Hello Bank <<

2# – Fortuneo

Fortuneo (voir notre avis) propose également des frais bancaires très intéressants. Beaucoup plus bas que les banques traditionnelles, elle vous permettra notamment de bénéficier d’une carte bancaire gratuite (sous condition de revenu) et de frais de gestion réduits à leur plus simple expression (c’est à dire gratuits).

La gestion de vos comptes :

Suivi de vos comptes et gestion de vos opérations sur Internet : gratuit ;
Alerte SMS sur le solde de votre compte : gratuit
Frais de tenue de compte : gratuit ;
Assurance en cas de perte ou de vol de vos moyens de paiement : 12 euros par an.

Votre carte bancaire (cotisations annuelles) :

MasterCard Classic : gratuit si vous touchez au moins 1 200 euros par mois (sinon 3 euros par mois);
MasterCard Gold : gratuit si vous touchez au moins 1 800 euros par mois (sinon 5 euros par mois) ;
World Elite ou MasterCard Platinum : Gratuit si vous touchez au moins 4 000 euros par mois (sinon 50 euros tous les trois mois)
Seconde carte pour un compte joint : gratuit sous condition

Vos opérations bancaires (retraits, virements et prélèvements) :

Retrait en zone euro dans une autre banque : gratuit ;
Retrait hors zone euro : commission de 1,94 % ;
Virement occasionnel (par Internet) : gratuit
Virement permanent (par Internet (gratuit) ;
Mise en place d’un prélèvement automatique : gratuit ;
Révocation d’un prélèvement automatique : gratuit ;
Frais d’opposition : gratuit.

Vos incidents de paiement et irrégularités sur le compte :

Commission d’intervention: gratuit ;
Chèque sans provision :13 euros pour la lettre d’information, puis 30 euros pour un chèque de moins de 50 euros, et 50 euros pour un chèque de plus de 50 euros ;
Autre paiement sans provision ; 20 euros ;
Frais de retour NPAI :5 euros ;
Interdiction bancaire : 30 euros

>> Voir les offres bancaires proposées par Fortuneo <<

3# – Boursorama Banque

Pour finir, Boursorama Banque propose elle aussi une grille tarifaire très intéressante. Non seulement vous pourrez y ouvrir un compte gratuitement (donc sans frais), mais vous recevrez également une prime de bienvenue de 80 euros immédiatement crédité sur votre compte.

Les conditions pour bénéficier d’une carte gratuite sont moins sévères que ses concurrentes. Sans compter les facilités de gestion de vos finances (le tout en quelques clics). Vous n’aurez pas non plus à y domicilier nécessairement vos revenus, ce qui fait de Boursorama Banque un excellent choix en complément de votre compte principal chez une banque classique.

La gestion de vos comptes :

Suivi de vos comptes et gestion de vos opérations sur Internet : gratuit
Alerte SMS sur le solde de votre compte : gratuit
Frais de tenue de compte : gratuit
Assurance en cas de perte ou de vol de vos moyens de paiement : 26,50 euros par an.

Comment comparer les frais bancaires ?

Votre carte bancaire (cotisations annuelles) :

Visa Classic : gratuit si vous touchez au moins 1 000 euros par mois ;
Visa Premier : gratuit si vous touchez au moins 1 800 euros par mois ;
Seconde carte pour un compte joint : gratuit sous condition

Vos opérations bancaires (retraits, virements et prélèvements) :

Retrait en zone euro dans une autre banque : gratuit ;
Retrait hors zone euro : commission de 1,94 % ;
Virement occasionnel (par Internet) : gratuit
Virement permanent (par Internet (gratuit) ;
Mise en place d’un prélèvement automatique : gratuit ;
Révocation d’un prélèvement automatique : gratuit ;
Frais d’opposition : gratuit

Vos incidents de paiement et irrégularités sur le compte :

Commission d’intervention: gratuit ;
Chèque sans provision : la lettre d’information est gratuite, puis 30 euros pour tous les chèques, quel que soit le montant ;
Autre paiement sans provision : 20 euros ;
Frais de retour NPAI : non indiqués ;
Interdiction bancaire : 30 euros.

>> Voir les offres que vous propose Boursorama <<

Ma banque est trop chère : comment en changer ?

Si vous considérez que les frais de votre banque sont trop importants, ou que l’herbe est plus verte ailleurs, vous avez parfaitement le droit de changer d’établissement. D’ailleurs, votre banque ne peut pas exiger de vous que vous lui donniez le motif de votre décision.

Comment économiser sur ses tarifs bancaires ?Première bonne nouvelle, cette opération est gratuite depuis 2005. En effet, la clôture et l’ouverture d’un nouveau compte bancaire ne vous coûtera normalement aucun frais grâce à la nouvelle loi de mobilité bancaire, qui facilite également cette opération.

Pour changer d’établissement bancaire, il vous suffit d’ouvrir un nouveau compte dans une nouvelle banque (comme une banque en ligne). Une fois qu’il sera ouvert et fonctionnel, votre nouvel établissement bancaire sera chargera de communiquer votre RIB à votre ancienne banque. Elles régleront entre elle le transfert de vos fonds, mais aussi la mise en place de vos nouveaux prélèvements et virement bancaires.

Commenter