Qu’est-ce que le paiement différé : avantages et inconvénients

Le paiement différé est une méthode qui permet de donner un délai entre le règlement d’un bien ou d’un service et son transfert sur le compte débiteur. Assez habituel entre entreprises (on appelle cela le règlement au comptant), le paiement différé est également utilisé par les particuliers pour régler un bien ou service qui ne sera acquis que plus tard. Dans ce cas, il sera réalisé à l’aide d’une carte bancaire spécifique : à débit différé.

La possibilité de différer un paiement, qui serait instantanément débité de votre compte dans un cas normal est particulièrement intéressant pour de nombreuses personnes. Les délais de paiement, mais aussi les modalités d’octroi et les frais associés à ce service bancaire vont cependant varier d’une banque à l’autre. Pour vous aider à mieux comprendre comment fonctionne le paiement différé et s’il peut être pertinent dans votre cas, voici un guide complet qui vous permettra d’y voir plus clair.

Le paiement différé : c’est quoi ?

Le paiement différé, que vous pouvez utiliser uniquement pour régler un achat (en ligne ou en magasin) avec votre carte bleue (et non pas lorsque vous tirez du liquide) est devenu de plus en plus populaire. Cette méthode de paiement permet en effet de différer le débit de la somme que vous avez versé de votre compte, de plusieurs semaines à mois après votre achat. C’est donc une option particulièrement intéressante si vous avez besoin de régler un bien ou service, mais que vous ne disposez pas encore des fonds nécessaire à l’instant T.

Pour répondre à une demande sans cesse croissante, les banques sont de plus en plus nombreuses à proposer ce service de paiement différé. Il est permis par la délivrance d’une carte bleue spécifique, à débit différé, qui va débiter tous les achats réalisé par son détenteur à un jour précis dans le mois, le plus souvent à la fin de ce dernier.

Comment différer ses achats ?

De la même manière, les commerçants (qu’ils soient physiques ou virtuels) sont eux aussi nombreux à proposer le paiement différé à leurs clients. Sur un site d’achat en ligne, vous verrez très souvent une petite case « paiement différé » au moment de régler votre commande à l’aide de votre carte bleue. C’est également possible en magasin, où l’on pourra vous proposer un paiement différé par carte bancaire ou chèque. Dans ce second cas de figure, le paiement différé consistera à vous arranger avec votre commerçant (le plus souvent de proximité) sur la date d’encaissement du chèque.

Et la carte à débit différé ?

Le plus souvent, le paiement différé sera possible en détenant une carte à débit différé. Elles ont pour particularité de ne débiter le montant de votre ou vos achats non pas au moment de la transaction, mais uniquement à la fin du mois (à date fixe). Vous n’aurez donc pas besoin d’avoir l’argent disponible sur votre compte pour réaliser votre achat, puisque cette question ne se posera en réalité qu’à la date prévue du débit (dont vous avez connaissance au préalable).

Le paiement différé n’est donc ni plus ni moins qu’une forme de crédit, qui ne durera généralement pas plus de 30 jours, supposant donc une certaine rigueur budgétaire, étalée sur tout le mois. Le fonctionnement du carte à débit différé est généralement le même, même si certaines modalités peuvent varier d’un établissement bancaire à l’autre. Les deux points importants dont vous allez devoir discuter avec votre banquier lorsque vous conviendrez de l’obtention de votre carte à paiement différé sont les suivants : la date d’arrêté et la date de prélèvement.

La première correspond à la date à laquelle vous ne pourrez plus réaliser d’achat en différé sur une période de trente jours. Prenons un exemple. Si cette date d’arrêté est le 25 de chaque mois, vous ne pourrez réaliser un paiement en différé sur cette période que jusqu’au 25 si c’est un jour ouvré, le lundi ou jour ouvré suivant si le 25 tombe un samedi ou un dimanche, mais aussi un jour férié.

La date de prélèvement est elle la date à laquelle tous les paiements que vous avez réalisé sur le mois vont être débités de votre compte. C’est presque toujours le dernier jour du mois (si c’est un jour ouvré, encore une fois). Dans le cas contraire, la date de prélèvement se fera le prochain jour ouvré à compter de cette date.

Prenons un cas de figure plus concret. Imaginons que vous achetiez un appareil d’électroménager le 5 janvier pour un montant de 700 euros et que vous régliez un bijou pour 100 euros le 27 janvier. Votre compte sera débité du premier achat (réalisé avant la date d’arrêté) le 31 janvier, et le second montant (survenu après cette date), à la fin du mois suivant, soit le 30 février.

Qui peut en bénéficier ?

Concrètement, n’importe qui peut faire la demande auprès de sa banque d’une carte bleue à débit différé. Vous allez cependant devoir montrer que vous êtes capable de vous organiser de manière suffisamment rigoureuse pour ne pas vous retrouver à découvert au moment du prélèvement de vos achats du mois (ce qui arrive très souvent quand cette méthode de paiement n’est pas bien utilisée).

C’est donc votre conseiller bancaire, et l’appréciation qu’il fait de votre capacité à gérer vos comptes , qui va décider si oui ou non, vous pouvez obtenir une carte à paiement différé. La procédure reste quant à elle très simple, puisqu’il vous sera uniquement demandé de faire parvenir une demande écrite à votre banque et de signer un avenant sur le forfait correspondant à ce service.

Au moment de signer votre contrat, n’oubliez pas de bien demander tous les renseignements nécessaires à la bonne gestion de votre compte une fois que le paiement différé sera accepter, et notamment :

  • la date d’arrêté de votre carte à débit différé ;
  • la date à laquelle seront prélevés vos règlements ;
  • le montant du forfait tarifaire correspondant à votre carte ;
  • le montant des agios en cas de découverts.

La grande majorité des cartes bleues permettent aujourd’hui de payer en différé, notamment les cartes visa (aussi bien Classic, Premier, Platinium qu’Infinte), mais aussi les cartes MasterCard.

Attention cependant car un tel service n’est pas gratuit. En effet, une carte à débit différé signifie toujours que vous deviez vous acquitter d’un forfait (mensuel ou annuel) qui est toujours plus onéreux que pour uen carte bancaire classique. En effet, c’est votre banque qui va devoir assumer sur sa réserve de trésorerie le règlement de vos achats jusqu’à la date de prélèvement, et elle ne le fera pas uniquement pour vos beaux yeux.

En moyenne, ce forfait sera supérieur à 10 euros par mois. N’oubliez pas de demander cette information à votre banquier avant de signer votre contrat. Par exemple, une carte à débit différé vous reviendra à 44,50 à la Société Générale et chez BNP Paribas, et 47 euros si vous êtes à la Banque Populaire.

Pourquoi choisir le paiement différé ?

Le principal intérêt du paiement différé est de vous permettre de régler vos achats en anticipant les futures entrées d’argent sur votre compte. Vous aurez donc une avancée de trésorerie bien utile et la possibilité d’effectuer des achats alors même que vous ne disposez pas encore du solde suffisant.

Mais ce n’est pas tout. Le paiement différé vous donne également le pouvoir vous rétracter si vous décidez finalement de ne plus vouloir d’un bien acheté sur Internet. Vous aurez ainsi la possibilité de retourner l’article en question avant que son montant ne soit débité de votre compte en banque.

Paiement différé : comment cela fonctionne ?

Le paiement différé vous permet également de ne pas tomber dans une situation de découvert (à condition de bien vous en servir). Vous réduirez ainsi vos frais bancaires sans avoir à taper dans votre réserve en versant des taux d’intérêt souvent très onéreux).

Attention à ne pas en abuser

Cependant, utiliser une carte à débit différé comporte également une part de risque, le premier étant de ne pas suffisamment anticiper le montant de vos achats et de vous retrouver à découvert à la fin du mois. Car si la somme que vous avez dépensé en’est pas sur votre compte à la date de prélèvement, vous devrez payer des agios généralement assez élevés.

L’autre limitation du paiement différé est qu’il ne s’applique que lors de vos achats en magasin (physique ou virtuel). Si vous tirez de l’argent à un distributeur, la somme sera immédiatement débitée de votre compte (ou différée d’un jour ou deux si vous utilisez le distributeur d’une autre banque).

Evaluez cet article

Commenter