Clicky

Frais bancaires : les tarifs vont exploser en 2020 !

Après une hausse de 4% en 2018 et un recul de 2,8% en 2019 (sous l’effet du gel des tarifs), les tarifs appliqués par les banques sont partis pour repartir à la hausse en 2020. C’est ce que semble confirmer les 27 premières fiches tarifaires de 2020. Zoom sur la hausse des frais bancaires prévue en 2020.

Une augmentation des frais bancaires en vue

Après le gel de 2019, le dégel est à l’ordre du jour, d’après le site MoneyVox. Ce dernier a passé en revue 27 grilles tarifaires provenant d’établissements ayant dévoilé leurs tarifs 2020 (14 Crédit Agricole, 6 Caisse d’Epargne, 6 Banque Populaire et Société Générale). Et comme le site l’a annoncé, les frais bancaires vont repartir à la hausse dès l’année prochaine. Alors, ne soyez pas surpris si la cotisation de votre carte bleue, vos retraits aux distributeurs, vos frais de dossier de crédit prennent quelques euros l’an prochain.

Cette augmentation des tarifs subvient alors que les établissements ont fait face à une conjoncture défavorable en 2019. En effet, alors qu’ils gagnaient de l’argent sur les crédits immobilier et à la consommation, les faibles taux directeurs de la Banque centrale européenne ont contraint les banques à accepter des prêts à taux bas tout en subissant la concurrence des banques en ligne. Ces dernières misant sur la quasi-gratuité de leurs services.

A lire : comparatif des frais bancaires : quelle est la banque la moins chère ?

Quelle hausse pour quelles opérations ?

Quelques augmentations sur les cotisations annuelles de cartes bancaires ont été constatées : 1,68% en moyenne pour les VISA Premier et Gold MasterCard à débit immédiat. Des frais de refabrication ou de réédition de cartes bleues ont également été soulignés par le site MoneyVox : 3,9% en moyenne. Pour la Caisse d’Épargne Bretagne-Pays de Loire, la hausse sera beaucoup plus importante : 34,2%.

La flambée des prix démontre aussi la volonté des établissements à freiner l’utilisation de chèques. Ainsi, les frais pour les chèques de banques grimperont de 2,7% (6,7% pour le Crédit Agricole Centre France). Les frais d’opposition prendront quant à eux 2,2% en moyenne. Pour le Crédit Agricole Centre France, la hausse atteindra 25%.

Les virements effectués en agence ne sont pas non plus épargnés : ils augmenteront de 2,6% en moyenne (+25% à la Banque Populaire Alsace-Lorraine-Champagne).

hausse des frais bancaires

L’analyse des brochures tarifaires de 2020 prouve aussi que les établissements souhaitent pénaliser les personnes souhaitant changer de banque. En effet, les frais de transfert de produits d’épargne grimperont aussi ! Ainsi, pour transférer votre PEL, CEL, compte-titres ou PEA, ceci vous coûtera 4,8% de plus en 2020. Les hausses les plus importantes seront constatées au Crédit Agricole Alsace Vosges (+18,4%) et au Crédit Agricole Aquitaine (+39%).

Si vous envisagez de souscrire un crédit immobilier, attendez-vous aussi à une hausse des frais de dossier. En général, ils oscillent à partir de 1% environ du montant du prêt, entre un minimum et maximum forfaitaires que les établissements révéleront en 2020 (l’augmentation des frais de dossier perçue se situe autour de 5,9%).

Hausse des frais bancaires : le compte à rebours est lancé !

En 2020, les frais bancaires vont donc repartir à la hausse. Le compte à rebours est désormais enclenché ! Toutefois, il est possible de limiter la casse en surveillant la consommation de ses services bancaires et en modifiant quelques-unes de ses habitudes (baisse des opérations nécessitant l’intervention d’un conseiller, par exemple). Les augmentations prévues en 2020 ciblent principalement les clients infidèles et les étourdis. Envoi de chèque, virements en agence, commande d’une nouvelle carte bancaire, transfert de son PEL ou d’un tout autre produit d’épargne seront les principales hausses, comme vu précédemment.

Autre augmentation prévue : le retour des lettres non réceptionnées. Ceci vous concernera si vous avez oublié de prévenir votre banque de votre changement d’adresse ou si votre nom sur votre boîte aux lettres est illisible. Si votre établissement bancaire ne parvient pas à vous adresser votre courrier tels que vos relevés de compte, des frais de retour NPAI vous seront donc facturés (NPAI pour “n’habite plus à l’adresse indiquée”).

S’ils sont actuellement loin d’être dérisoires, les frais de retour NPAI vont grimper de 5% dans les différentes banques modifiant leurs conditions tarifaires. Ainsi, une lettre non adressée et retournée à votre agence vous coûtera 25,40 euros contre 24,20 euros actuellement. Une hausse non négligeable. Soyez donc vigilant !

Le prix moyen appliqué pour les frais de retour NPAI sont valables pour un courrier par an n’arrivant pas à son destinataire.

L’année 2019 aura été bien particulière pour les établissements bancaires. En effet, la mise en place d’un gel des augmentations à la suite d’une demande du gouvernement à entraîné une pause dans l’inflation. Certaines banques sont même allées au-delà en diminuant considérablement leur frais (-58% pour le Crédit Agricole Corse, -45% pour le Crédit Agricole Alpes Provence ou encore -29% pour la Caisse d’Épargne Aquitaine Poitou Charentes). Mais aujourd’hui, le dégel de certains frais bancaires semble bien au rendez-vous. Reste maintenant à savoir quels tarifs appliqueront toutes les enseignes bancaires de l’hexagone.

Pour finir, voici une question essentielle : peut-on refuser de payer ses frais bancaires ?

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire