Comment fonctionne une transaction en bitcoin ?

Le bitcoin est une cryptomonnaie relativement nouvelle, créée en 2009 par le mystérieux Satoshi Nakamoto (personne ne connait sa réelle identité à ce jour). Cette monnaie virtuelle a beaucoup fait parler d’elle lors de son entrée en bourse. En effet, bitcoin a provoqué un engouement énorme et l’enrichissement de nombreuses personnes ayant parié sur cette nouvelle technologie. Cependant, le cours du bitcoin reste extrêmement volatile.

Le bitcoin est une monnaie réelle, numérique, utilisable sur un réseau informatique décentralisé. À la différence des monnaies classiques, gérées par des institutions financières ou gardées en espèces, les cryptomonnaies sont gérées par un grand livre de compte (la blockchain, qui signifie chaîne de bloc) qui répertorie l’ensemble des transactions effectuées en bitcoins depuis ses origines. N’importe quelle transaction est donc consultable par tous, sachant que le livre de compte est public. Cependant, l’identité des détenteurs des comptes n’est pas forcément connue. Mais en réalité, comment fonctionne concrètement une transaction effectuée en bitcoins ?

Il ne s’agit pas simplement d’envoyer une certaine somme de bitcoin en une fois. En réalité, le processus est plus complexe que cela. Votre portefeuille ainsi que le réseau bitcoin doivent passer par une série d’étapes afin de s’assurer qu’un montant a bien été transféré d’un portefeuille à un autre.

La transaction bitcoin en bref

Transaction bitcoin

Pour envoyer une certaine somme de bitcoin, vous devez publier votre intention de transférer une certaine somme. Les nœuds de vérification vont ensuite venir scanner l’entièreté du réseau afin de s’assurer que :

1) vous possèdez bien la somme que vous souhaitez envoyer

2) vous ne l’avez pas déjà envoyée à quelqu’un d’autre.

Une fois que ces informations ont été confirmées, alors votre transaction est inclue dans un « bloc ». Ce bloc se rattache au bloc précédent, d’où le terme blockchain, qui signifie, chaîne de blocs. Les transactions ne peuvent pas être modifiées a posteriori parce que cela signifierai qu’il faudrait reproduire chaque bloc qui est venu s’y rattacher ensuite.

==> Chaque transaction est vérifiée et inclue dans un bloc, ce qui sécurise les informations des échanges. 

A lire aussi : Ou peut-on payer en bitcoin ?

La sécurité de votre portefeuille

En réalité, votre portefeuille bitcoin ne détient pas réellement vos bitcoins. Ce qu’il contient, c’est votre adresse bitcoin, qui elle, détient l’enregistrement de toutes vos transactions passées, et donc votre solde. Cette adresse est une série de 34 lettres et chiffres. On l’appelle la « clé publique ». Elle est donc, comme son nom l’indique, publique. Tout un chacun peut la connaître sans vous faire courir de risque. Toute clé publique a pour corrolaire une « clé privée » qui lui correspond. Il s’agit là de 64 chiffres et lettres. Celle-ci est donc privée, et il est très important que vous la gardiez confidentielle pour protéger vos bitcoins. Les deux clés sont certes associées, ce qui ne signifie pas que qui que ce soit puisse deviner votre clé privée d’après votre clé publique.

Toute transaction que vous effectuez depuis votre adresse doit être « signée » de votre clé privée. C’est ce qui prouve que vous êtes bien à l’origine de la transaction. Pour ce faire, vous entrez votre clé privée ainsi que les détails de la transaction (combien vous souhaitez envoyer, et à qui) sur votre logiciel de bitcoin. Avec ces informations, le programme crée une signature digitale, qui est envoyée au réseau pour validation. À aucun moment votre clé privée n’apparaît publiquement. Ce n’est que la signature digitale qui apparaît.

==> Ce système de double clé, privée et publique, permet de protéger votre portefeuille et vos bitcoins.

La vérification de la transaction

Cette transaction est validée si :

  • il a été confirmé que vous êtes bien en possession des bitcoins que vous souhaitez envoyer
  • vous ne les avez pas déjà envoyé à quelqu’un d’autre

La validation se fait en entrant la signature digitale ainsi que votre clé publique dans le programme bitcoin. Et donc, si la signature a été faite avec la clé privée qui correspond à la clé publique, le programme peut valider la transaction, et ce, sans jamais révéler la clé privée.

Le réseau va ensuite confirmer que vous n’ayez pas déjà dépensé les bitcoins que vous souhaitez envoyer, en vérifiant votre historique des transactions. En effet, votre clé, et donc votre adresse, sont publiques. Comme nous l’avons dit précédemment, toutes les transactions sont publiques avec bitcoin.

==> Ce système de protection de vos bitcoins va permettre de vérifier votre transaction et de la valider.

La chaîne de blocs

transaction bitcoin

Une fois votre transaction validée, elle est inclue dans un « bloc », avec une série d’autres transactions.

Avant d’aller plus loin, faisons un détour par le « hachage cryptographique » : cette fonction permet de transformer une série de données en une empreinte alphanumérique de longueur fixe. Un changement, même moindre dans l’une des valeurs de départ va complètement modifier l’empreinte. C’est ainsi que la chaine de bloc peut vérifier que rien n’a été altéré. C’est ce qui garantit la sécurité des transactions.

Chaque bloc de la chaîne comporte l’empreinte du bloc précédent. C’est ce qui fait que les blocs forment une chaine. Donc, même si seulement une infime partie du bloc précédent a été modifiée a posteriori, toute l’empreinte du bloc présent serait modifiée. Donc si vous souhaitez altérer les données dans la chaine de bloc précédente, cela changerait automatiquement l’empreinte du bloc présent, car celle qui existait jusqu’à présent n’est plus correcte. Il est donc quasiment impossible d’altérer a posteriori une transaction bitcoin, car lorsque vous avez effectué cette modification, il est fort probable que plusieurs blocs aient été rajouté à la suite de celui que vous modifiez, il faudrait donc tous les modifier. Mais à mesure que vous le feriez, de nouveaux blocs se rajouteraient à la suite ! C’est ce système qui fait que le programme bitcoin est quasiment impossible à pirater : pas impossible, mais vraiment improbable !

Qui vérifie ma transaction bitcoin ?

transaction bitcoin - mineur

Le dernier élément permettant de comprendre les transactions en bitcoins concerne le minage. En réalité, tout le réseau bitcoin fonctionne grâce aux mineurs. Vous l’aurez bien compris, il ne s’agit pas de creuser la terre pour trouver des bitcoins ! Il s’agit en réalité d’individus, mais le plus souvent de groupes d’individus, qui mettent à disposition du réseau la puissance de calcul de leur ordinateur. N’importe qui peut devenir mineur de bitcoin.

Ce sont eux qui récupèrent les transactions de chacun et les mettent en bloc. Afin de décider qui des mineurs pourra ajouter son bloc à la chaîne, tous sont en concurrence pour résoudre un problème mathématique complexe qui est inclus dans le programme bitcoin. Une fois le problème résolu, la réponse est inclue au bloc. Le premier mineur à trouver la solution sera alors celui qui pourra rajouter son bloc. Les autres commencent donc à résoudre le problème du bloc suivant en espérant trouver la réponse en premier. Le mineur qui réussit à intégrer son bloc à la chaîne est rémunéré en bitcoin. C’est ainsi que les bitcoins sont introduits sur le marché.

==> les mineurs sont récompensés en bitcoins en échange de la création de blocs de transactions validés mis en chaîne.

Conclusion

En résumé, aucune transaction bitcoin n’est validée instantanément. Il faut qu’elle soit inclue dans un bloc de transaction. Ce bloc est un regroupement des transactions bitcoin les plus récentes qui atttendent d’être validées et de subir un traitement cryptographique. C’est car cette « preuve de travail » n’est pas automatique que les paiements peuvent mettre du temps à apparaitre : il faut environ 10 minutes pour valider une transaction.

Si l’utilisation des bitcoins est relativement simple, la technologie derrière ce système peut paraître plus complexe. En effet, on peut payer, échanger, recevoir des bitcoins en un clic. Cependant, il faut savoir qu’une grande quantité d’ordinateurs sont constamment en train de calculer afin de valider l’ensemble des transactions. La technologie est d’ailleurs considérée comme révolutionnaire. D’autres applications de cette technologie émergeront sans doute dans un futur proche.

À lire également : comment payer en bitcoin ?

Commenter