Quel est le plafond de paiement de ma carte visa ? Réponse et comparatif

Lorsque vous souscrivez à une carte bancaire, l’utilisation que vous allez pouvoir en faire ne sera pas illimitée. En effet, votre banque va vous imposer des plafonds de paiement, mais aussi de retrait. Ces plafonds sont en général indiqués dans la convention de compte que vous allez signer au moment de l’ouverture de votre compte auprès de votre établissement banquier. Un point dont il est donc important de discuter avec votre conseiller afin d’éviter les blocages au moment de régler.

Si le plafond de paiement de votre carte visa peut vous paraître être une limitation relativement arbitraire, c’est en réalité un bon moyen de vous aider à mieux gérer votre argent, mais aussi à limiter l’impact d’un vol de votre carte bancaire par exemple. Dans cet article, nous vous aidons à comprendre comment fonctionne ce plafond de paiement, quel est le vôtre selon votre banque, mais aussi comment éviter de le dépasser ou le personnaliser si besoin.

Qu’est-ce qu’un plafond de paiement de carte visa ?

Le plafond de paiement de votre carte bancaire correspond à une somme maximale à partir de laquelle vous ne pourrez plus régler avec votre carte bleue. L’objectif de cette limitation est d’éviter un usage abusif de vos fonds, mais aussi de s’assurer qu’une personne malveillante en possession de votre carte ne puisse pas vider votre compte.

Les plafonds de paiement de carte visa sont fixés sur une période qui peut aller de 7 à 3 jours glissants. Ce ne sont généralement pas les mêmes en fonction de la gamme dans laquelle se situe votre carte bleue. Si vous avez une carte premium (de type gold ou black, par exemple), les plafonds de paiement (mais aussi de retrait) de votre carte seront le plus souvent plus importants.

Comment fonctionne un plafond de paiement ?

Pour une raison exceptionnelle (vous partez à l’étranger pour les vacances ou faites réaliser des travaux chez vous et avez besoin d’acheter beaucoup de matériel), ce plafond peut être levé. Vous allez cependant devoir en faire la demande au préalable auprès de votre conseiller et justifier de la nécessité d’une telle levée. Faites également bien attention aux éventuels frais supplémentaires qui peuvent vous être imposé, car ce service est rarement proposé gratuitement par votre banque.

Votre banque est dans l’obligation de vous indiquer les plafonds de paiement et règlement de votre carte bleue lorsque vous ouvrez votre compte (au même titre que le montant des frais bancaires associés à ce type de service).

Sur quelle période s’applique ce plafonnement de votre carte ?

Le plafond de paiement de votre carte visa va s’appliquer sur une période de 7 à 30 jours glissants. Cela ne veut pas pour autant dire qu’il faille le calculer sur une semaine ou un mois. En effet, cette limitation va s’activer à partir du moment où vous allez dépasser votre plafonnement. Si au bout du deuxième jour de la première semaine suivant l’obtention de votre carte bancaire, vous avez tiré le montant maximum prévu par votre convention bancaire, vous allez devoir attendre 7 (ou 30) jours à compter de ce jour, et non pas le premier jour de la première semaine (ce qui ferait dans ce cas uniquement 5 jours glissants.

Par contre, si vous retirez la totalité de la somme plafond de votre carte en plusieurs fois, et que vous avez réalisé le premier retrait le lundi, vous devrez dans ce cas attendre le lundi suivant pour débloquer les paiements de votre carte bancaire. Le même raisonnement va s’appliquer si votre plafonnement se fait sur une période de 30 jours glissants. Si vous dépassez votre plafonnement en plusieurs opérations bancaires et que vous avez réalisé la première le 5 du mois, vous devrez attendre le 5 du mois suivant (et non le 1er) pour repayer avec votre carte bleue.

Quel est le plafond de paiement de ma carte visa : comparatif des différentes banques

Le plafond de paiement de votre carte visa sera différent selon la banque que vous avez choisi, mais aussi la gamme de votre carte bleue. Pour une carte visa classique, les plafonds de paiement seront les suivants pour les banques classiques :

  • La banque postale : 3 000 euros sur 30 jours glissants ;
  • Crédit Agricole : 3 050 sur 30 jours glissants ;
  • La Caisse d’Epargne : 2 400 euros sur 30 jours glissants ;
  • Société Générale : 3 050 sur 30 jours glissants ;
  • BNP Paribas : 2 500 euros sur 30 jours glissants ;

Et pour les banques en ligne :

  • Boursorama banque : 1 500 euros sur une période de 30 jours glissants ;
  • Fortuneo : 1 500 euros sur une période de 7 jours glissants ;
  • Hello Bank : 1 200 euros sur une période de 30 jours glissants ;
  • Monabanq : 1 500 euros sur une période de 30 jours glissants ;
  • e-LCL : 2 500 euros sur une période de 30 jours glissants ;
  • L’agence en ligne : 2 500 euros sur une période de 30 jours glissants.

Les plafonds de paiement pour les cartes premium

Si vous choisissez une carte Visa Premier, vous aurez le plus souvent droit à des plafonds de retrait plus élevé : un avantage qui vient avec des frais bancaires et des exigences de revenus ou épargne plus importants eux aussi.

Pourquoi ma carte visa est-elle plafonnée ?

Pour les banques classiques, les plafonds sont les suivants.

  • La banque postale : 8 000 euros sur 30 jours glissants ;
  • Crédit Agricole : selon vos besoins ;
  • La Caisse d’Epargne : 7 700 euros sur 30 jours glissants ;
  • Société Générale : 137 500 sur 30 jours glissants ;
  • BNP Paribas : 8 000 euros sur 30 jours glissants ;

Pour les banques en ligne, voici les plafonds pratiqués :

  • Boursorama : 3 000 euros sur 30 jours glissants ;
  • Fortuneo : 2 000 euros sur 7 jours glissants ;
  • Hello Bank : 3 000 euros sur 30 jours glissants ;
  • Monabanq : 1 500 euros sur 30 jours glissants ;
  • e-LCL : 8 000 euros sur 30 jours civils
  • ING Direct : 4 000 euros sur 30 jours glissants ;
  • B for Bank : 2 000 euros sur 30 jours glissants.
  • L’agence en ligne : 8 000 euros sur 30 jours glissants.

Si vous avez des besoins en trésorerie importants et que vous réalisez des paiements pouvant atteindre des montants plus élevés que la moyenne, il est donc intéressant de choisir une carte premium qui, bien que plus chère, vous donnera une plus grande liberté et évitera des blocages qui peuvent être gênants.

Et si je le dépasse ?

Maintenant que vous connaissez le fonctionnement des plafonds de paiement sur les cartes visa, que se passe-t-il si vous les dépassez. Et bien il vous sera tout simplement impossible de finaliser votre achat. C’est cependant possible si le commerçant que vous devez régler arrive à obtenir une autorisation de virement via son terminal de paiement. Pour cela, votre banque doit être ouverte.

Et à l’étranger ?

Les plafonds de règlement sont généralement les mêmes que vous soyez en France ou à l’étranger. Si vous voyagez hors de l’Union Européenne ou que vous prévoyez des dépenses importantes (régler un hôtel, la location d’une voiture, etc.), prévoyez votre conseiller afin que votre carte ne soit pas bloquée (ce qui peut arriver si votre banque suspecte une utilisation frauduleuse de votre moyen de paiement).

Peut-on en changer ?

Bien que les plafonds de paiement correspondent aux montants indiqués dans cet article (selon votre banque), vous avez également la possibilité de les personnaliser (que ce soit de manière temporaire, pour un paiement exceptionnel, ou de manière définitive pour s’adapter à un changement sur le long terme). Vous allez pour cela devoir prendre rendez-vous avec votre conseiller (ou vous rendre sur votre espace client si vous passez par une banque en ligne).

Sur quelle période s'applique un plafond de paiement ?

La meilleure solution sera le plus souvent de passer par une carte premium, qui proposera de nombreux avantages, comme celui de vous permettre de réaliser des paiements (mais aussi de tirer de l’argent liquide) pour des sommes plus importantes. Si vous êtes dans une banque traditionnelle, ce changement sera le plus souvent payant. Raison de plus pour considérer une banque en ligne, qui vous la proposera le plus souvent gratuitement (si vous respectez leurs conditions de revenus ou épargne minimum, généralement assez basses).

Dans tous les cas, n’oubliez pas de bien en discuter (ou de prendre l’information nécessaire) auprès de votre banque lorsque vous ouvrez un compte et recevez votre carte bancaire. Cela vous évitera de vous retrouver bloqué si vous avez dépassé votre plafond, et de mieux apprécier vos besoins en trésorerie

Evaluez cet article

Commenter