Les banques françaises sont inégales sur le plan du digital

Après une étude de D-Rating comportant sur 9 banques françaises, il a été mis en avant que ces banques restent inégales concernant le digital. La banque en tête serait BNP Paribas.

Des différences dans les banques d’un point de vue digital

L’agence de notation indépendante D-Rating a présenté il y a peu une étude qui met en avant les performances digitales des différentes banques. Ces dernières ne sont pas toutes égales, c’est ce que montre justement cette étude.

Cette étude a été menée sur 9 groupes de banques de détail françaises, et sur leur performance digitale pendant l’année 2019.  Comparée à l’année 2017 où seulement 39% des banques proposaient à leurs clients une offre digitale intéressante, on compte en 2019 un taux de 68% de proposition par les banques. Pour comparer ces banques sélectionnées, l’agence D-Rating a donc remis des notes, allant de BBB+ à BB. Elles récompensent les banques les plus actives du point de vue digital.

Dans cette étude, c’est donc le groupe BNP Paribas et Hello Bank qui tire son épingle du jeu. BNP Paribas propose de nombreuses offres digitales, qui sont souvent appréciées des clients de la banque. Le directeur général de D-Rating souligne que BNP Paribas est notamment très efficace sur la réactivité de ses canaux de communication. Ainsi, les échanges sont rapides et simplifiés pour les utilisateurs. La banque peut tout de même faire certains efforts concernant l’intégration « phygitale ». Elle s’en sort donc avec un BBB+, ce qui la place en tête par rapport aux 9 autres banques.

Les banques et le digital.

Après BNP Paribas, on notre que Crédit Agricole est également très présent et performant sur les réseaux sociaux, ce qui permet de toucher une communauté plus jeune. On peut aussi retenir l’avis concernant BPCE, dont on dit même que les applications mobiles pourraient être aussi efficaces que la plateforme Revolut, selon Didier Farjon, directeur général de D-Rating.

Les autres banques à retenir

Outre BNP Paribas, on peut aussi parler d’autres banques intéressantes concernant leur rapport au digital.

Il est notamment possible de voir que la Société Générale ainsi que Arkéa obtiennent les mêmes résultats qu’en 2018. Il n’y a pas d’avancée de leur côté, leur évolution du côté digital reste donc stable. Voici ce que Didier Farjon ajoute à ce sujet : « Arkéa est la seule banque où nous avons rencontré un problème en souhaitant ouvrir un compte. Cela pose une question sur l’acquisition clients ». Ainsi, des progrès restent à faire du côté de la Société Générale, si elle souhaite pouvoir rivaliser avec les principales banques concurrentes.

En outre, parmi cette étude, les spécialistes ont pu remarquer que le Crédit du Nord, même avec le lancement de la néobanque Prismea, souffre de l’expérience client la moins bonne de l’ensemble du marché étudié. C’est un point à reconsidérer, pour que la banque puisse améliorer sa notation en 2020.

De plus, en 2019, on peut également remarquer que certains groupes sont en baisse par rapport à l’année précédente. Parmi ces groupes, on retrouve ING France, le Crédit Mutuel ainsi que HSBC France. La Banque Postale a également des difficultés pour mettre en place les transformations digitales de l’époque. Concernant Crédit Mutuel, D-Rating souligne que cette banque pourrait rencontrer « un risque important de décrochage à moyen terme, en lien avec l’évolution générationnelle des clients ».

Pour que ces groupes puissent évoluer en 2020, D-Rating a rédigé une liste des nouveaux éléments qui devront être pris en compte par ces banques. Parmi ces derniers, on trouve le lancement de la 5G, des progrès de l’IA, l’utilisation d’assistants vocaux et de nouveaux modes d’identification, ainsi qu’une hausse des politiques publiques sur le sujet du développement durable. A voir quelle banque remportera un BBB+ l’année prochaine !

Commenter