La carte bancaire biométrique arrive en France : qu’est ce que ça change ?

Moyen de paiement préféré des Français, la carte bancaire doit faire face au numérique. Face à cette concurrence, la carte bleue doit se réinventer. Pour valider les paiements importants, la carte bancaire sans contact sera dotée d’un lecteur d’empreintes digitales. La carte bleue pourra également être dématérialisée directement dans le smartphone.

La carte bancaire face au numérique

Depuis 2003, la carte bancaire est le moyen de paiement préféré des Français. Mais face au numérique, fera-t-elle le poids ? Lors du Forum CB organisé en 2017, ce sujet était au coeur du débat. Pascal Célérier, président du conseil de direction du GIE et directeur général adjoint de Crédit Agricole S.A. a affirmé que l’utilisation de la carte bleue était loin de connaître une baisse.

En revanche, du côté du portefeuille numérique Paylib (voir notre avis), ce dernier n’est pas universel. Au départ, cette solution de paiement en ligne fut créée par la Société Générale, la BNP et la Banque Postale, rejointe ensuite par le Crédit Mutuel Arkéa, les Caisses d’Epargne, le Crédit Agricole et les Banques Populaires. Au fil du temps, elle fut étendue au paiement mobile sans contact en magasin (sous Android). Mais malgré un décollement doux avec plus d’un million d’utilisateurs, Paylib doit faire face à d’autres concurrents comme PayPal (notre retour d’expérience), un autre portefeuille numérique, Apple Pay, Samsung Pay ou encore Android Pay.

la carte biométrique

Paiement sans contact : une solution de paiement qui a explosé

Le paiement sans contact, comme nous avons pu le vérifier, est entré dans les habitudes : le nombre de personnes l’utilisant a explosé et les transactions ont connu une forte hausse (elles ont dépassé le milliard). Si le passage du plafond de ce mode de paiement (20 à 30 euros) était officiel que pour les nouvelles cartes bancaires émises, le lancement de la carte biométrique change la donne : elle permet de s’affranchir de ce seuil.

Développée par Oberthur Technologies-Morpho, la carte biométrique est dotée d’un lecteur d’empreintes digitales et est compatible avec les terminaux existants. Au niveau de son apparence, elle n’est pas plus épaisse qu’une carte bleue classique. Elle devrait notamment aider à lutter contre le piratage des cartes bancaires.

La première banque à tester la carte biométrique en France est la Société Générale. Les autres banques pourront la tester courant 2019.

Une carte qui séduit

D’après une enquête Digital Payments Study de Visa, 79% des consommateurs français sont séduits par la carte biométrique et considèrent qu’elle propose un moyen d’authentification sûr (via l’iris de l’œil et les empreintes digitales).

L’apparition de cette carte biométrique convaincra-t-elle les dernières personnes réticentes au paiement sans contact ?

Commenter