Banque en ligne : jamais sans ma carte bancaire

Si l’argent ne fait pas le bonheur, il y contribue grandement. Associé aux notions de sécurité et de liberté, c’est un facteur de préoccupation majeure pour la plupart des Français, quel que soit leur niveau de revenu. Que ce soit au sein d’une banque physique ou d’une banque en ligne, les Français restent très attachés à leurs habitudes. Suite à la dernière crise économique remettant en cause le rôle des banques et ayant ébranlé la confiance à leur égard, celles-ci n’ont cessé de s’améliorer afin de répondre au mieux aux attentes de leurs clients.

À la caisse tout comme en ligne, les Français paient systématiquement avec leur carte bancaire. Facilité, gain de temps, praticité, sont autant d’avantages qui incitent les Français à ne jamais sortir sans leur CB ! Ainsi, 4 Français sur 5 préfèrent utiliser leur CB plutôt que de l’argent liquide, notamment grâce à l’utilisation du paiement sans contact et l’essor de la dématérialisation et des banques en ligne.

C’est en partie pour connaître l’avis des Français face aux nouveaux modes de paiement que le site PourUneAutreEconomie.fr a choisi l’Ifop afin de réaliser un sondage auprès de 1017 personnes représentatifs de la population Française.

Banque classique ou banque en ligne ?

Les Français restent encore très attachés à leur banquier et aux conseils que celui-ci peut leur apporter. La majorité des Français (94%) font encore appel aux banques classiques tandis qu’une minorité (21%) tente de faire confiance aux nouvelles technologies. Les plus téméraires se trouvent notamment parmi les personnes issues des catégories aisées, puisque 35% déclarent posséder un compte bancaire en ligne.

La nouvelle génération elle, ose et s’affirme. Les Millennials ont grandi en étant continuellement connectés à leur smartphone, pas étonnant qu’ils soient plus nombreux que les autres (25% contre 18% chez les 35-49 ans) à disposer d’un compte bancaire en ligne.

Au niveau géographique, on constate que les Parisiens sont les plus adeptes de la banque en ligne, 30% y possèdent déjà un compte, 28% pour les habitants de la Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Les plus réticents à la digitalisation des banques sont les habitants des Hauts-de-France avec seulement 11% d’adeptes.

Aujourd’hui, en France et contrairement à d’autres pays, la carte bancaire est un moyen de paiement tout aussi universel que les espèces, voire plus : 95% des Français disent l’avoir utilisé « traditionnellement », c’est-à-dire en composant leur code confidentiel, au cours des douze derniers mois, contre 93% pour les espèces.

Autre particularité française, le chèque fait de la résistance puisque l’on dénombre 73% d’adeptes cette année. Un usage qui reflète une fracture générationnelle béante : 36% d’utilisateurs chez les moins de 25 ans, contre 89% chez les 65 ans et plus !

Quant aux nouvelles technologies, elles ne font toutefois, pas encore tout à fait l’unanimité : 83% des Français déclarent n’avoir jamais utilisé le paiement par téléphone portable sans contact (NFC, via Apple Pay, Paylib, etc.) et 86% n’ont jamais utilisé leur téléphone par une application avec code (Paylib, Lydia, etc.) pour le paiement d’un article.

Parmi les nouveaux moyens de paiement, le sans-contact par carte bancaire s’est rapidement imposé puisque près de trois quarts des Français déclarent en avoir fait usage au cours des douze derniers mois (73%). On observe d’ailleurs que si le paiement traditionnel par CB est universellement utilisé, le recours au sans-contact varie fortement selon sa situation personnelle : 84% des Français issus de la catégorie aisée utilisent le paiement sans contact contre 64% des catégories plus modestes.

Les autres moyens de paiement sans contact par téléphone, que ce soit par porte-monnaie électronique (Apple Pay, Paylib, etc.) ou par application dédiée (Lydia, etc.), touchent quant à eux une population plus marginale, entre 10 et 12% des Français, et particulière : l’utilisateur type est jeune, urbain.

Les habitants de la Bourgogne-Franche-Comté sont les plus adeptes (85%) du paiement sans contact suivi de près par les habitants du Grand-Est (83%), contrairement aux habitants de la Provence-Alpes-Côte-d’Azur qui sont 67% à utiliser le sans contact comme moyen de paiement.

Parmi les personnes qui n’ont jamais sauté le pas du sans-contact (par carte bancaire ou autre), la première excuse n’est ni le manque d’équipement ni celui du manque de connaissance vis à vis de ces nouveaux moyens de paiement : c’est notamment la crainte de perdre la maîtrise de ses achats qui est évoquée. En effet, 1 Français sur 2 (53%) des non-utilisateurs du sans-contact jugent déterminant le manque de sécurité des transactions dans leur choix de ne pas utiliser ce moyen de paiement. Et 35% avancent l’argument d’un acte d’achat qui deviendrait trop facile. Autrement dit, un problème de maîtrise technique d’un côté… et de maîtrise psychologique de l’autre.

Jamais sans ma carte !

84% des Français déclarent préférer la carte bancaire, et 16% les pièces et billets. On remarque qu’une large majorité (92%) des personnes issues de la catégorie aisée préfèrent le paiement par carte bancaire. Étonnamment, les personnes âgées de 65 ans et plus utilisent davantage la carte bancaire pour payer que le liquide.

Les habitants des Hauts-de-France sont les plus adeptes du paiement par carte bancaire (90%). Conséquence logique de cette préférence : 99% des personnes interrogées ont toujours leur carte bancaire avec elles. Chez cette population des « Jamais sans ma CB », on retrouve une tendance déjà observée chez les utilisateurs du sans-contact, à savoir une surreprésentation des plus privilégiés, ici amplifiée : 92% ont toujours ou presque leur carte bancaire sur eux.

Mauvaise expérience avec sa carte bancaire

Si la carte bancaire représente aujourd’hui le “couteau suisse du paiement” chez les Français, une part non négligeable de ses utilisateurs subit encore des tracas liés à cet outil. Ainsi, 38% des détenteurs de CB disent avoir déjà été bloqués alors qu’ils n’avaient pas dépassé leur plafond de dépenses. Parallèlement, 37% ont rencontré le même problème… après avoir dépassé leur plafond. Parmi les étourderies, un quart des Français a déjà bloqué sa carte bancaire en composant le mauvais code (26%) ou tout simplement perdu son sésame (25%) ! Enfin, 14% se sont fait voler leur CB, une situation encore plus problématique dans une société où la carte bancaire règne en maître sur les moyens de paiement.

Aujourd’hui, près de vingt ans après l’arrivée des banques en ligne, seul un Français sur cinq (21%) déclare posséder un compte dans une banque en ligne, contre 94% dans une banque classique. En effet, pour 1 Français sur 2, la facilité à gérer son compte ainsi que le remboursement des pertes en cas de vol des moyens de paiement (carte bancaire, etc.) est déterminant dans le choix de la banque, 46% pensent au coût de la carte bancaire, 34% estiment que c’est la facilité de paiement et seulement 8% l’apparence de la carte bancaire.

L’image des prestations des banques en ligne est excellente ! Elles permettent de gérer son compte à distance pour 90% des Français, sont disponibles 24h / 24 pour 81%, gratuites pour 70% et sûres pour 63%. Seuls les items relatifs à l’accompagnement suscitent une adhésion massive mais non majoritaire : 48% estiment que les banques en ligne accompagnent leurs clients et 44% qu’elles accordent facilement des prêts. A noter que ces résultats sont encore plus positifs chez les personnes possédant un compte bancaire en ligne : l’essayer, c’est l’adopter !

L’enquête complète est téléchargeable ici.

 

Commenter