La Banque de France prévoit une croissance de 1.1% en 2020

Malgré le recul de la croissance économique française au dernier trimestre de 2019, cette dernière devrait bien se réveiller et augmenter de 0,3% dès le premier trimestre de 2020. C’est une estimation donnée par la Banque de France, qui semble positive concernant la croissance de cette année.

Cette prévision de la Banque de France a été menée en consultant les principaux chefs d’entreprise de France. Ainsi, malgré le fait que le PIB ai diminué de 0,1% sur le dernier trimestre de 2019, la croissance semble passer en hausse pour 2020, après les 1,2% de 2019, comme le rappelle le figaro. Cette diminution était essentiellement liée aux mouvements de grève présents en France à cette période.

Pour cette année cependant, les experts soutiennent qu’un retour à la normale est possible voir même à la hausse, dans certains métiers. L’industrie devrait reprendre son rythme habituel en février, tandis que les services et le bâtiment connaissaient déjà une hausse en janvier.

Une prévision optimiste pour la croissance en France

La croissance devrait donc revenir dès le premier trimestre de 2020, selon l’analyse de la Banque de France. Elle sera plus ou moins semblable à celle de 2019, bien que certains branches pourraient encore davantage se développer.

L’Insee prévoir aussi une hausse positive, puisqu’elle compte une croissance de 0,2% au premier trimestre, puis de 0,3% au deuxième. Comme le témoigne François Villeroy de Galhau, tout devrait rentrer en ordre courant 2020 :

« Il y a eu une mauvaise surprise sur le quatrième trimestre (…) Notre analyse, c’est que c’est un hoquet temporaire et que la ‘voiture France’, si j’ose dire, pour l’économie française devrait retrouver sa vitesse de croisière. » François Villeroy de Galhau

Bien que cette croissance semble être plutôt positive, on remarque tout de même que la production industrielle a encore du mal à décoller en ce début d’année. Les secteurs de l’aéronautique, de l’automobile ainsi que des équipements électriques sont encore légèrement en chute. Tandis que cette croissance se redresse pour les secteurs de l’informatique électronique.

La croissance de la France.

Janvier est donc un mois qui notera une fracture avec le dernier trimestre de 2019. La chute de la croissance se stabilise, pour repartir en hausse dès février, comme le prévoit la Banque de France.

Pour le moment, les secteurs ayant connu la meilleure hausse dès ce premier mois de 2020 sont les services et le bâtiment. Concernant les services, on retient que cette hausse touche principalement les services techniques aux entreprises. Les services à la personne, ainsi que les secteurs de l’hébergement restauration. On peut donc en conclure que cette hausse pourrait bien se maintenir concernant ces secteurs d’avenir.

En février, cette croissance devrait aussi toucher le secteur du bâtiment, qui devrait également voir ces chiffres augmenter de manière positive. Comme le signalent les économistes, si cette croissance est bénéfique pour le bâtiment, elle pourrait néanmoins ralentir en ce qui concerne les services. Il faut donc rester sur ses gardes concernant ces différents secteurs, très sensibles à l’actualité du pays.

Conclusion sur la croissance économique de 2020

En conclusion, comme nous l’ont présenté les différents acteurs de l’économie française, cette dernière devrait connaitre un rebond dans sa croissance en 2020. La Banque de France prévoit une croissance de 1,1%, qui correspondrait cependant au rythme le plus bas observé depuis 2016.

De son côté, le gouvernement donne des chiffres de 1,3% de croissance pour le PIB du pays.

Bien que ces taux soient encourageants, il faut donc se rappeler que la croissance est fragile. Cette dernière tente encore de se relever du dernier trimestre de 2019. Les mouvements sociaux en France, s’ils se poursuivent, pourraient bien avoir un impact conséquent sur cette progression. Il est donc important de garder un oeil sur l’avancée de ces chiffres.

Commenter